Zoom sur… Dorothée Meilichzon

Inspiré par les motifs papillons, flamant roses et rétros nous avons envie aujourd’hui de vous présenter un zoom sur la pétillante Dorothée Meilichzon.

Tendance depuis quelques temps, elle reçoit tout récemment le prix de créatrice de l’année de Maison et Objet et crée le buzz …

Dorothée M - MHD

Dynamique :

A peine 27 ans, et elle se lance dans la création de son cabinet au petit nom difficilement prononçable nommé « Chzon ».

Son premier projet prend alors forme, et quel projet : le fabuleux Prescription club, à Saint-Germain !

Et déjà … elle laisse deviner son goût pour les motifs originaux et les impressions fantastiques.

Prescription - MHD

Créative :

Au delà de son goût pour les motifs jacquards et pieds de poule, elle développe sa créativité au fil de ses rencontres …

Entre meubles chinés aux puces, trocs, vieux mobilier, et meubles sur mesure elle s’établit vite dans l’innovation constante.

Elle s’inspire de tous les univers, et surtout de tous les créateurs : entre tag made in NY, et meuble déniché à Londres ou encore Milan.

Elle a horreur des « total-look », et aime créer à chaque fois un nouvel univers dans lequel le client se sente bien.

Son coup de cœur : les formes courbes et les canapés dans les bars !

MEILICHZON - MHD

Décidée :

A l’image des architectes d’intérieur, on peut dire que Dorothée sait ce qu’elle veut !

Elle ne s’intéresse qu’aux projets de commerces, en effet elle ne s’imagine pas travailler avec un client particulier.

Par la suite, plusieurs hôtels lui font donc appel pour redécorer leur intérieur : d’abord l’hôtel Paradis, puis le Grand Pigalle, le Bachaumont … Elle devient donc experte en la matière et vient sublimer notre regard !

Hotel Meilichzon - MHD

 

MyHomeDesign est donc subjugué par son travail et vous retrouve bientôt avec un article sur le laiton, que Dorothée apprécie particulièrement… 🙂

En attendant, on vous souhaite une agréable journée et on se retrouve demain avec les puces du design !

Crédits photos :  Maison & Objets, et Dorothée Meilichzon